h1

I-LAND, réédition de notre premier album le 22 mai 2020 avec un bonus remix de I:Cube.

août 15, 2012

Artiste : RadioMentale

Album : I-Land

Label : Irradiant Hologram

Sortie : 22 mai 2020

Distribution digitale : Idol

http://soundcloud.com/radiomentale-1

Depuis le milieu des années 2010, la musique ambient a fait son retour sur la scène électronique, grâce à l’émergence de nouveaux labels et artistes, ainsi que tout une série de rééditions dans le registre de son genre cousin, le new age.

En ces temps d’incertitude climatique et sanitaire, et à l’heure où les festivals et les dancefloors sont durablement menacés, on semble redécouvrir les vertus d’escapism de la musique ambient, c’est-à-dire sa capacité à transporter l’auditeur vers un ailleurs parfois inaccessible, qu’il soit géographique, imaginaire ou psychologique.

Depuis leurs débuts dans les années 1990, le duo français Radiomentale est l’une des figures historiques de la scène ambient française, un genre auquel ils apportent une dimension narrative et cinématographique, au croisement du drone, du sound art et du field recording (paysage sonore).

Depuis leur débuts en 1992 au sein de la scène rave et électronique, le duo de DJ et d’artistes sonores fondé par Jean-Yves Leloup et Éric Pajot s’était d’abord illustré à l’aide de mixes et de collages sonores, présentés sous la forme d’émission de radio, de cinémixes, de performances ou d’installations audiovisuelles.

Agrémenté d’un remix de I :Cube et réédité par le jeune label français Irradiant Hologram, voici une nouvelle version de I-Land, leur premier véritable album qui, publié à l’origine en 2012, était sold-out et indisponible sur les sites de streaming.

On y retrouve, à travers trois pièces de 20mn, les traits caractéristiques du son RadioMentale : présence de la voix humaine, esthétique de l’hypnose et de l’immersion, climats cinématographiques, sens de la narration et des atmosphères.

Il sera suivi dans quelques mois par un nouvel album du duo français chez Irradiant Hologram.

 

Tracklisting :

Créé en 2011 pour l’émission Tapage Nocturne de Bruno Letort sur France Musique, et finalisé au cours de l’été 2012, Smooth Operator est inspiré du travail de design sonore que les deux artistes ont réalisé pour le film Carré Blanc (2011) de Jean-Baptiste Léonetti. Ce long-métrage de science-fiction « dystopique » (décrivant un univers contre-utopique à l’image de films comme THX 1138 ou Soleil Vert) mettait en scène une société futuriste mais étrangement proche de la nôtre, dans laquelle l’ensemble des espaces collectifs étaient sonorisés par une bande-son composée de sons naturels et de manipulations électroniques, supposée annihiler la conscience de ses habitants. La pièce sonore évoque ainsi de manière abstraite, la figure d’un étrange opérateur qui, depuis sa salle de contrôle, crée une suite de paysages sonores destinés à manipuler les esprits.

Sinking a quant à lui été enregistré live en 2012 sur France Musique, une nouvelle fois à l’invitation de Bruno Letort, pour Ars Acustica, un événement radiophonique européen rassemblant un réseau d’artistes et d’émissions consacrés à l’art sonore. Ici, des fragments de voix, de poèmes et de monologues créent une œuvre en forme de dérive et d’incantation hypnotique.

Gotlander est une création réalisée en solo par Eric Pajot, qui compose une grande partie des sons et des mélodies électroniques du duo RadioMentale. L’ensemble des voix et des field recordings ont été enregistrés lors de son voyage sur l’île suédoise de Gotland, à l’occasion du tournage du film Are You There (Grégory Abou, 2010), dont il a réalisé la musique et le design sonore. On y entend l’artiste arpenter les paysages désertiques et enneigés qui font le charme et le mystère de cet archipel de la mer Baltique, sur laquelle plane la mémoire de deux cinéastes, Andreï Tarkovski (il y a tourné Le sacrifice, son dernier film) et Ingmar Bergman (qui a vécu sur l’île de Fårö).

Compagnon de route du duo et grand amateur du travail de Radiomentale depuis leurs premières émissions de radio dans les années 1990, le producteur culte français I:Cube, issu de l’écurie du label Versatile, après avoir remixé des artistes aussi variés que les Daft Punk, Peggy Gou, Todd Terje ou Étienne Jaumet, livre avec Sinking (I :Cube remix) une version plus ample et dramatique du titre le plus hypnotique du duo.

Discographie  :

Radiomentale The Slow Room, 1997

Radiomentale The Cut-Up Scenario, 2004,

L-R & Radiomentale I Could Never Make That Music Again (prix Qwartz 2008, artiste de l’année).

RadioMentale & Pierre la Police Traumavision, 2010

 

Jean-Yves Leloup est par ailleurs journaliste, commissaire d’expo et DJ. Il a suivi l’évolution de la musique électronique en France depuis l’émergence de la scène rave, en 1990. Il est le commissaire de l’exposition à succès Electro : de Kraftwerk à Daft Punk, il l’auteur de 5 livres sur la musique électronique et prépare actuellement un nouvel ouvrage sur la musique ambient.

 

Eric Pajot est un artiste visuel, un musicien et un DJ. Il est l’auteur de plusieurs DVD d’art graphique et numérique, il réalise des vidéos scéniques et mène en parallèle une carrière musicale solo sous le nom de Humans By Billions. Il est l’auteur de 3 albums ambient publiés sur Irradiant Hologram : Humans By Billions (2015), Solar (2016) et le récent Sacred Fields (2019).

 

Discographie, biographie complète, pièces sonores et DJ mixes :

http://soundcloud.com/radiomentale-1

http://www.facebook.com/pages/RadioMentale/205510142842760

 

 

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :